L'info Cerelloise

L'info Cerelloise

Réunion publique du 7 avril 2018

 

Samedi 7 avril 2018 à 10 heures 30 nous avons répondu à l’invitation de M. le Maire de Cerelles à participer à sa réunion publique d’information. C’est une vingtaine de Cerellois seulement qui a pris place dans la salle des mariages qui, il faut le noter à été fraîchement rénovée. Au prorata du nombre d’habitants de la commune la faible participation m’interpelle. La date, l’horaire ou le lieu seraient-ils mal choisis ? J’aimerais bien avoir votre sentiment à ce sujet. Comme je ne pense pas qu’il puisse s’agir d’un manque d’intérêt pour la vie communale, je vais vous un donner un aperçu des sujets évoqués.  

 

Je vous rappelle tout de même que contrairement aux réunions du conseil municipal où vous ne pouvez n’être que des spectateurs attentifs, lors des réunions publiques vous pouvez prendre la parole pour vous faire préciser un sujet et même orienter le débat sur un problème qui vous préoccupe. Samedi, lors des questions réponses, les personnes présentes ont participé activement à la discussion.

Après le mot d’accueil, M. le Maire  a souhaité donner le plan de la réunion : Bilans de la commune avec résultats de l’année 2017, les objectifs de l’année 2018 incluant les projets, puis les questions réponses.

 

Les bilans chiffrés 2017

Tout d’abord il a exposé ligne par ligne les dépenses de l’année 2017 par rapport au budget primitif (prévisionnel). Les chiffres font ressortir une maîtrise des dépenses soit en global -7,5%. Ce qui représente par rapport à l’année 2016 une diminution de 0,60%.

Pour ce qui concerne les recettes, bien que la conjoncture nationale soit à la réduction des subventions et autres sources financières, la commune s’en sort plutôt bien puisque qu’elle a perçu + 9,5%. M. le Maire précise que les recettes de la commune proviennent essentiellement de la vente de produits, des taxes et impôts et des subventions. Il explique qu’à taux d’imposition égal, plus de population égale plus de rentrée d’impôt (24 foyers supplémentaires en 2016 et 27 en 2017). Le détail chiffré peut être consulté sur le CR de la réunion du CM qui s’est tenue le 13 mars 2018.

Les objectifs 2018

M.le Maire a énuméré ligne par ligne les dépenses prévues en gestion ainsi qu’en investissements pour 2018. (Voir tableau au CR du 13 mars 2018)

Plusieurs lignes ont particulièrement intéressé l’auditoire :

Ecoles

M le Maire indique que 97 élèves sont inscrits à l’école de Cerelles et que certains jours 95 déjeunent à la cantine. Ce qui pour lui est une reconnaissance de la bonne prestation.

 

Il lui est demandé si le nombre d’élèves est en progression. A cela il répond que la fréquentation est stabilisée. Il espère qu’avec la nouvelle équipe enseignante, qui selon lui est plus motivée, le nombre d’élèves sera progressivement en hausse. Il fait toutefois le constat que les personnes qui s’installent à Cerelles ont environ 40 ans, ce qui suppose que leurs enfants ne fréquentent plus l’école primaire.

 

M. Ragot indique que des travaux d’aménagement pour handicapés sont nécessaires pour la mise en conformité des lieux, la municipalité va en profiter pour les réaménager en créant des sanitaires et une annexe de rangement. La réunion de ces deux chantiers devrait permettre des économies, l’étude est en cours.

 

Le cimetière

M. le Maire indique que la gestion du cimetière nécessite l’achat de cavurnes, ainsi que le relevage des tombes dont les concessions sont échues ou abandonnées. Cette opération est à la charge de la commune et représente un coût non négligeable.

Le city Stade

Le city stade pour lequel une sommes de 15 000€ est prévue afin d’installer des filets pour empêcher les ballons de sortir de l’emprise du terrain. M. le Maire rapporte que cet investissement est suspendu au résultat de l’action menée au Tribunal Administratif  par une famille qui se plaint des nuisances que cette installation provoque. Il a envisagé avec le fournisseur du produit un déménagement de cette structure au terrain de foot de la commune au cas où la commune serait mise en demeure de le déplacer.

Mme Reille trouve dommage que le terrain de foot après les investissements qui y ont été faits soit laissé à l’abandon elle pense qu’il pourrait devenir un centre d’attraction pour la jeunesse.

 

M. le Maire pense qu’il a été trop laxiste au début avec ceux qui ne respectaient pas le règlement et les biens communaux, il informe que dorénavant toute dégradation (vitre cassée salle des associations et salle Cersilla) ou débordement (tapage) fera l’objet de poursuites par la commune. Il précise qu’il y a quelques jours des jeunes discutaient après 22 heures 30 avec la musique.

 

Mme Reille estime que cet espace ne convient pas aux activités d’adolescents elle pense que dans l’avenir la collectivité va se déplacer et que le stade qui est actuellement inopérant pourrait avoir un rôle à jouer. Pour répondre a une affirmation faisant état de la disparition d’une équipe de foot à Cerelles, elle précise qu’il n’y a pas que  cette activité.

 

M. Ragot pense que le city stade est un faux problème puisque les jeunes ont pris ce lieu comme point de rassemblement.

 

Il lui est rétorqué que l’adolescence n’est pas un problème, mais que l’on ne peut pas ignorer que ces problèmes ont lieu un peu partout.

 

Eclairage public et chemins doux

M. le Maire indique qu’un cheminement doux va être installé rue du Gué Bolin et que celui-ci sera éclairé. L’idée serait de reproduire le schéma utilisé rue du Coq Hardi.

 

Il indique que par crainte de dégradations il a demandé à ce que l’éclairage extérieur de la bibliothèque soit  modifié afin d’installer des néons « basiques », il rappelle que l’éclairage est obligatoire pour la rampe permettant l’accès aux handicapés.

 

Une vidéo surveillance va également être mise en place autour de la bibliothèque ainsi qu’autour des bâtiments communaux.

 

Jeux pour les enfants

M. le Maire indique qu’un député a donné à la commune une partie de sa réserve parlementaire pour acheter des jeux pour enfants. Ceux-ci sont commandés et en attente pour la livraison de trouver le lieu idoine pour l’implanter. Au départ il était envisagé de les installer aux abords de la mairie.

Mme Reille propose plutôt que de créer un seul lieu que les jeux soient répartis en plusieurs endroits de la commune.

 

M. Ragot intervient pour dire « que ce sera la première aire de jeux installée dans la commune et que d’autres suivront ».

 

Bizarre il me semblait qu’il y en avait une rue de la Poissonnière ? Ah oui, c’est vrai l’argument pour la supprimer était qu’elle ne servait pas aux enfants, mais à de jeunes adultes pour s’y retrouver nuitamment. Mais ce qui est vrai en revanche c’est que les parents des enfants en bas âge travaillent la semaine et de ce fait les bambins n’en profitaient que les week-ends et pendant les vacances. Je m’interroge, que sont devenus ces jeux qui, s’ils n’ont jamais servis doivent être pratiquement neufs ? A titre personnel j’y conduisais mes petits enfants.

 

Barnums

M. le Maire expose que la communauté de communes détient des barnums mais que ceux-ci sont en mauvais état. Pour lui la faute incombe aux communes utilisatrices qui ne respectent pas le matériel. Il milite donc pour que chaque commune achète son propre équipement. A cet effet, il manifeste son intention d’acheter des barnums pour réaliser d’éventuels événements ponctuels, notamment dans le cadre d’activités autour de la bibliothèque (exposition d’art ou de produits régionaux). Il précise que se sont des barnums de 3 X 3 qui peuvent s’assembler pour obtenir une superficie de 36 mètres carré. Il indique avoir été contacté par une entreprise qui souhaitait faire affaire pour 2 500 euros. M. le Maire a fait une contre proposition à 2 000€ à laquelle dit il, il ne dérogera pas.

 

Résidence Autonomie

M. le Maire explique que le domaine des personnes âgées est de la compétence de la communauté de communes. Ce qui implique qu’il nous faut avant de se lancer dans l’étude de ce dossier d’avoir l’aval de l’ARC et de la communauté de communes. Pour l’instant ce n’est qu’un projet en réflexion. Ensuite il faudra monter un plan de financement avec si possible des subventions pour pouvoir espérer se lancer dans la réalité. Le projet proposé serait de type foyer rural. A ce jour le lieu d’implantation n’est pas défini.

 

Bibliothèque

M. le Maire rappelle que la bibliothèque devait ouvrir au mois de mars 2018 mais qu’en raison des démarches et contraintes liées à l’amiante des tuiles de l’ancien garage, le chantier a pris du retard. L’ouverture serait prévue au mois de mai 2018. Il indique qu’un référent employé communal et une quinzaine de personnes bénévoles s’impliquent dans le projet. Il précise que l’un des bénévoles est aussi adhérent à l’association « Livre et faire lire ».

 

Mme Reille demande si la mairie a prévu la tenue d’un budget spécifique car s’agissant d’une bibliothèque municipale, il est important d’en connaître le coût/efficacité.

 

M. le Maire répond que c’est prévu. Il précise que l’organisation de la bibliothèque avec « Lecture Publique » doit permettre de faire profiter d’un maximum de possibilité de lecture avec des échanges entre bibliothèques notamment. En outre, il est prévu l’installation de 150 DVD, il étudie la possibilité d’augmenter ce nombre. Il rappelle que cette bibliothèque doit être un lieu de détente et de convivialité.

 

Il rappelle qu’il a tenu dans la grande distribution le rayon livres et qu’il entend faire en sorte que le top 10 des livres qui paraît dans l’Express soit disponible à la bibliothèque de Cerelles. Selon lui c’est ce qui fait déplacer les gens. A la question posée y aura-t-il des livres de Victor Hugo il répond par l’affirmative. Il précise qu’une salle sera réservée aux œuvres littéraires et plus technique.

 

Mme Reille rappelle puisqu’il est question de trouver un nom à la bibliothèque que le poète Ronsard est passé par Cerelles, elle précise qu’il en a fait mention dans l’un de ses textes (Voyage à Tours).

 

Communautés de communes /Métropole

M. le Maire informe que la commune s’est positionnée pour entrer dans la métropole de Tours, le dossier est en cours. Il indique qu’à l’horizon 2020 l’emprise des communautés de communes va certainement être de nouveau modifiée. Rien que sur Gâtines Choisilles/Pays de Racan quatre communes ont déjà acté leur volontariat de la quitter pour rejoindre la métropole. Il précise que les communes qui composent l’entité sont hétéroclites, notamment au niveau de leur bassin de vie qui est différent entre le Nord et le Sud de la communauté de communes. La commune de Cerelles a plus de relations au quotidien (commerciale professionnelle) avec la métropole qu’avec le Nord.

 

Fil Bleu

Une question est posée pour savoir quel serait l’impact de l’entrée en métropole de Cerelles sur le réseau de transport fil bleu ? M. le Maire est formel le réseau serait quasi immédiatement adapté pour servir la commune.

 

Abris bus

Il est prévu d’installer deux abris bus l’un rue Reille à proximité du carrefour de la croix pour les élèves qui se rendent au collège de Neuillé Pont Pierre et un autre au rond point de Langennerie. Ces protections seront modestes et constituées de 4 pieds en tube et un plafond en plastique afin d’éviter les dégradations et tags. Dans le même état d’esprit les abris bus en bois seront démontés.

 

Une voix s’élève pour demander de modifier l’implantation de l’abris bus implanté sur le C 28 rue du Coq Hardi à côté de la Croix en raison de sa dangerosité. Il lui est répondu que tout ce qui touche à cette voie de circulation est du domaine du département et que la commune n’a aucune possibilité de le modifier. La même réponse est faite à la demande d’installer de nouveaux ralentisseurs ou des bacs de fleurs pour rétrécir les voies de circulations. M. le Maire met en exergue la responsabilité qu’impliquerait pour lui, en cas d’accident, le fait de disposer des obstacles sur la chaussée.

 

Urbanisme Développement

Mme Grosbois détaille les opérations immobilières en cours.

Le lotissement de l’Orée du Bois dont un seul terrain reste disponible à la vente et qui voit déjà ses premiers chantiers de construction (5 permis de construire délivrés).

Le lotissement rue des Commallières a été présenté à l’étude pour l’obtention du permis de lotir il est situé en sortie d’agglomération côté gauche, en allant sur Beaumont-la-Ronce. Cette urbanisation permettra sans doute de créer un cheminement ou un trottoir jusqu’au terrain de football.

Le second projet de la rue des Commallières est placé dans une succession et de ce fait n’est pas à l’ordre du jour.

Un autre dossier serait en instruction pour 6/7 maisons.

 

Mme Reille fait observer que la commune n’a pratiquement plus de réserve foncière (seul le terrain derrière le cimetière), elle demande si la municipalité à réfléchi à des propositions incitatives pour les propriétaires privés afin de les motiver à urbaniser (Services …). Elle pense qu’il serait souhaitable que la commune affiche sa volonté à développer les services.

 

La fibre

M. le Maire porte à la connaissance de l’assemblée que vers le 15 septembre 2018 une borne de connexion va être installée sur la commune de Cerelles.

Ce matériel est assez encombrant (6 m X 3m X 2m), le lieu de son implantation n’est pas encore défini.

 

Voirie 

M. le Maire indique qu’une réflexion est en cours pour la remise en conformité de la route de Saint-Antoine des Rochers. Ce chantier devrait s’étaler sur au moins deux ans. Il est prévu également des interventions rue du Gué Bolin. Il précise que les employés communaux sont ces derniers jours intervenus sur les chemins communaux pour reboucher les trous.

 

Une personne signale que la voirie entre le Poirier et la Bédouère est à restaurer.

 

Rue de Mulottière

Un riverain intervient pour manifester son mécontentement au sujet de la voirie qui est dégradée et d’un problème d’écoulement d’eau de pluie lors des fortes précipitations. Il rappelle qu’en 2016 lorsqu’a été présenté le projet de réfection de la première tranche de la rue de la Mulottière, ce sujet avait été abordé. Il avait été convenu que cela serait traité en même temps que la réfection de la voirie de la rue de la Chataigneraie. Les élus sont invités à aller se rendre compte sur les lieux un jour de forte pluie.

 

M. le Maire répond  qu’il y a un projet de lotissement en cours ce qui va nécessité l’installation de l’assainissement dans cette partie et que cela serait traité en même temps.

 

Projets abandonné de Résidence Seniors

Mme Reille demande si la commune a subi un préjudice du fait de l’abandon du projet de résidence senior ?

 

M. le Maire précise qu’une somme d’environ 3 000€ a été versée au cabinet en charge du dossier Plu.

 

Mme Reille demande si le nécessaire a été fait auprès des meneurs du projet pour tenter de rentrer en possession de cette somme ?

 

Mme de Saint Salvy répond que le projet a capoté en raison d’une escroquerie financière, l’un des responsables est parti avec les fonds. Elle précise qu’une procédure a été engagée et qu’elle a demandé au Maire de Cerelles de se positionner afin de tenter de faire indemniser la commune des frais engagés.

 

Les sujets de discussion étant clos, M. le Maire a remercié les participants de leur présence.

 

Ce qui a été récurent tout au long de cette réunion c’est l’impact sur la vie de la commune des incivilités. Elles seraient principalement le fait des automobilistes qui ne respectent pas les réglementations vitesse et signalisation, des jeunes qui se réunissent aux abords de la salle Cersilla et qui provoquent des nuisances sonores et quelques fois des dégradations (vitres abîmées). Sans oublier les personnes qui se permettent de déposer leurs encombrants aux abords des voiries.

 

Tout cela à un coût, pose de panneaux, installation d’une vidéo surveillance, enlèvement des encombrants ….

Théo Baude

 

 



11/04/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres