L'info Cerelloise

L'info Cerelloise

Le rédacteur du BLOG - News

Théo Baude.JPG

    Qui suis-Je ? 

Voici quelques éléments de réponse.

 

NEWS

 

En raison de la démission de conseillers municipaux, je suis depuis le mois de mai 2017 conseiller municipal.

 

Par décision du CM du 23 mai 2017, j'ai intégré les commissions suivantes

 

- Voirie et bâtiments 

- Urbanisme 

- Patrimoine 

- Loisirs Sport et associations 

 

Par décision du CM de Cerelles du 14 novembre 2017, j'ai été désigné :

 

- Correspondant Défense de la commune de Cerelles 

 

- Délégué suppléant au syndicat des cavités souterraines 

 

defilante-anime_pt-38.gif

 

Théo Baude (68 ans), marié 3 enfants et 6 petits enfants. Installé à Cerelles depuis 2003.

Major de gendarmerie à la retraite (titulaire de la médaille militaire et officier de police judiciaire).

Après l'obtention d'un CAP de fraiseur et une expérience en usine dans le Châtillonais (21), j'ai opté pour une vie plus exaltante en m'engageant dans une carrière militaire.

 

42 années au service de la Nation et de mes concitoyens :

 

- L'armée de terre, l'arme blindée et cavalerie à Carpiagne (13) puis à Mailly-le-Camp (10)


- La gendarmerie Mobile, en escadron à Versailles Satory (78)


- La gendarmerie Départementale en Brigade territoriale à Bollène (Vaucluse)  


- La gendarmerie de l'air successivement à Contrexéville (88) - Apt (84) - Tours (37) - Dakar (Sénégal) et Paris* (75)

*Affecté dans un Etat-major, plus précisément à l'organisation emploi et renseignement.

Chargé de l'analyse des textes de Loi et de leur mise en adéquation pour l'exécution du service ainsi que du contrôle et de l'analyse de l'exécution du service)

 

- 6 années de contrat opérationnel dans les réserves, à l'Etat-major de la gendarmerie de l'air de Paris pour un emploi spécialisé dans le contrôle de gestion.

 

Un engagement associatif 

 

Dans l'Indre et Loire 

Depuis 2010, je suis le président départemental d'une association de retraités de la gendarmerie dont le but est de fédérer les anciens serviteurs de l'Etat et d'apporter un soutien ou une aide lors des événements douloureux de la vie.

A Cerelles 

J'apporte mon soutien dans la limite de mes capacités au comité d'animations de Cerelles (CAC) . 

 

Mon engagement pour Cerelles en 2014

 

Toutes ces années au service de mes concitoyens ainsi que mes différentes affectations, m'ont permis de savoir m'adapter aux circonstances de la vie, avec toujours à l'esprit le bien commun, dans le respect des Lois et des règlements.

 

Je n’avais pas d’ambition politique, je ne me faisais le chantre d’aucun parti politique, si ce n’est celui du bon sens.

 

L’observation scrupuleuse des événements ces dernières années m’avait conforté, j’avais me semble t’il, quelques compétences que je pouvais mettre au service de Cerelles. Ne serait-ce que ma loyauté envers le bien public. Elle ne saurait être prise en défaut, mes états de service, peuvent en attester.

 

J'avais pensé à conduire ma propre liste, mais conscient de la tâche qui nous attendait, j’avais choisi la voix de la sagesse et je me m'étais rapproché d’André Desvages. C’est donc avec la seule ambition de servir mes concitoyens que je me suis engagé à ses côtés dans la campagne des municipales de 2014.

Le sort des urnes ne nous a pas été favorable, dont acte, le peuple a choisi son équipe municipale.  j'ai donc repris l'activité du BLOG, afin d'informer mes concitoyens. 

 

Pour ce qui me concerne, je suis tourné vers l’avenir et je ne formule qu’un seul souhait, que les élus soient compétents et œuvrent sans arrière pensée pour le bien de Cerelles et de tous ses habitants, j'y veillerai.

 

 

talents.jpg

 Je fais mienne la pensée de Pierre Mendès France

 que je vous invite à la méditer.

 

 La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire pendant cinq ans.

Elle est l’action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession.

Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernants (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toutes sortes de groupes, sont abandonnés à leurs propres faiblesses et cèdent bientôt soit aux tentations de leurs propres faiblesses, soit aux tentations de l’arbitraire, soit aux routines et aux droits dits acquis.

Le mouvement, le progrès ne sont possibles que si une démocratie généralisée dans tout le corps social imprime à la vie collective une jeunesse constamment renouvelée.

   "La démocratie n’est efficace que si elle existe partout et en tout temps ".

 

 

 

 

 

 

 

 



20/01/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres